Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Tambour Rafistolé

Le Tambour Rafistolé

Voyages avec notre sac à dos.


J'arrête quand je veux de Sydney Sibilia, comédie à l'italienne [3.5/5]

Publié par Sly sur 10 Octobre 2014, 09:31am

Catégories : #culture

Et si on s'en faisait Tout un Cinéma

   J'arrête quand je veux de Sydney Sibilia est sorti cet été en salle. Une comédie italienne bien déjanté ! L'histoire en quelque mots Un groupe de brillants chercheurs universitaires tente de sortir d’une impasse : trouver un travail. Ils décident alors de créer la drogue parfaite et légale. Oui je retourne en Italie. Et avec plaisir après Les âmes noires toujours en salle– film italien sur la mafia- La preuve que les réalisateurs italiens sont attachés à défendre un cinéma qui parle de l'italie d'aujourd'hui, quelle que soit l'angle, tragique ou comique. D'ailleurs la sublime Simonetta Greggio, cette romancière italienne exilée en France parle dans son dernier livre Les Nouveaux Monstres 1978-2014 elle aussi des organisations mafieuses qui gangrènent la société.

   Bref, J'arrête quand je veux de Sydney Sibilia est un premier film ; un cinéma italien qui s'offre ainsi un Ocean Eleven à lui, ou un Arnaque, Crimes et Botanique (de Guy Richtie), si vous préférez l'humour britannique, ou encore pour les fans de Breaking Bad. On y retrouve cette idée – d'intellectuel sur-diplômé mis au ban d'une société – en crise- et qui cherche à s'en sortir par tout les moyens. La fiction colle à la réalité car en 2010 Il y était question des sévères coupes budgétaires qui touchaient alors le secteur de la recherche.

   En italie ce film a été un grand succès. Un mini raz de marée logique devant une comédie qui fait rire sur un quotidien parfois difficile à accepter. Le cocktail est plutôt séduisant : une belle histoire d'amitié, un ton plein de désillusion – cerné de cynisme revanchard, de la finesse dans les portraits de personnage. Donc on rit et on rit intelligemment avec une bonne dose de critique sociale ; franchement ça change des comédies américaines toute formater sur la même trame.

J'arrête quand je veux de Sydney Sibilia, comédie à l'italienne [3.5/5]

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents