Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Tambour Rafistolé

Le Tambour Rafistolé

Voyages avec notre sac à dos.


Anonymus, le film à complot Shakesperien

Publié par Sly sur 17 Décembre 2011, 20:19pm

Catégories : #culture

Vous pensez qu’Anonymous semble « beau à se damner, mais ça ne me suffit pas. » ?

Alors que l'on vous propose un voyage dans le temps.

 

Quelques détails de l’intrigue glanés sur le net, nous laisse à penser qu’Anonymous a bien plus à offrir en intrigues politiques et complots d’aristocrates avides de pouvoir que vous ne le pensez. Il s’agit bien plus que l’hypothèse d’un Shakespeare, idiot notoire, incapable d’écrire une seule pièce de théâtre.

Bien sûr, sans avoir eu la possibilité de voir le film, impossible de juger, mais l’intrigue semble se dérouler sur fond de guerre de succession au trône de la reine d’Elisabeth Ier d’Angleterre, la « reine vierge ». (Oui, déjà interprétée par Cate Blanchet dans Elizabeth) entre deux clans impitoyables les Tudor et les Cecil.

 

Le protagoniste principal, Edward de Vere, comte d’oxford est le supposé véritable auteur des pièces de Shakespeare, et dans sa jeunesse a (peut-être) été amant de la prétendue « Reine vierge ». Mais en disgrâce, il va se marier à Anne de Cecil, fille de William Cecil, Lord Burghley, conseillé de la Reine. Ce dernier et Robert Cecil, son fils, qui continue l’œuvre de son père, tentent d’écarter tout prétendant à la succession au trône d’Elisabeth, mettant fin à la domination du clan des Tudor au profit de James de la Maison des Stuart.(Qui a dit que ce jeu du Trône ne ressemble pas à celui d’un Trône de Fer ?)

Edward de Vere malgré la défiance de la famille Cecil, doit trouver le moyen de regagner les grâces de la Reine Elisabeth. Son mariage avec la fille de Lord Burghley est sans doute lié aux ambitions politiques de ce dernier. Mais quelle en sera les conséquences ?

Plusieurs membres de la cour s’opposent à la Maison des Cecil. Robert Devereux, comte d’Essex, favori de la Reine qui s’illustre sur les champs de bataille est en lutte contre la famille Cecil. Ben Jonson, un auteur qui de son vivant était considéré comme l’esprit de son temps nourrit les controverses et est à ce titre surveillé par les espions des Cecil. Dès lors,  William Cecil (joué par l’excellent David Thewils) voit une menace grandissante dans le théâtre, alors que Edward de Vere lutte contre la Maison des Cecil en faisant jouer ses pièces par un ivrogne analphabète, Shakespeare.

 

Et une pièce comme celle de Richard III, si elle est écrite par un Edward, Comte d’Oxford, fait du théâtre une arme politique. Mettant en scène la chute du tyran Richard III, et   l’ascension du 1er roi de la dynastie des Tudor, celle dont Elisabeth est

 

l’héritière, elle  fait état d’événements réels qui parlent à tous spectateurs de l’époque de Shakespeare.

 Les membres de l'aristocratie, à travers Richard III,  sont alors vus comme des monstres sans limite capable de tuer quiconque s’oppose à eux. En un temps où les têtes tombaient souvent, c'est à méditer.

 

 

 

Commenter cet article

Phil Siné 21/12/2011 00:46

affaire à suivre alors... c'est intrigant ! :)

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents